Accueil
Biographie
Calendrier
Projets
Photos
Presse
Contact




Projets actuels
BBRS
Whales' tales
Duo Inouï et Suite Inouïe
Trip

Autres projets


BBRS - Beuret Burger Rojas Sassenhausen




Ce quartet de jazz et de musique improvisée réuni des musiciens alémaniques et un romand, belle manière de franchir allègrement le Röstigraben. "Improvising in the consulting room" est le nom de leur album qui va sortir au printemps 2016 sur le prestigieux label anglais Léo Records. Ils se sont rencontrés il y a 5 ans et ont joué ensemble lors de plusieurs collaborations et échanges, avant de décider de former un nouveau groupe en 2014.

Ecouter des extraits sur souncloud


Dossier à disposition sur demande par email

Haut de page


Whales' Tales



Whales’s Tales est un spectacle multimédia où l’auditeur est plongé dans un univers maritime où les chants de différentes baleines se mêlent à une musique originale, le tout accompagné d’images inédites provenant principalement de Saint-Pierre et Miquelon et de la Réunion. Dans ce spectacle, le son provient de plusieurs haut-parleurs situés autour du public, afin de renforcer l’immersion de l’auditeur et de multiplier ses sensations. Ce spectacle s’adresse à tout le monde, enfants, adolescents, adultes, passionnés de nature ou de musique, chacun y trouvera de quoi satisfaire ses émotions et sa curiosité.

Ce projet est né du désir profond de mettre en musique un dialogue imaginé entre un musicien, représentant l'humanité, et un choeur de baleines enregistrées, choisies pour la qualité de leurs chants, représentant le règne animal. Jean-Christophe Rosaz a choisi le trombone pour sa forme, le souffle, à la symbolique forte, qu'il nécessite, la «gestique» de l'interprète : qui joue debout, pouvant tourner sur lui-même, ainsi que pour ses sonorités pouvant être appelées de type «aquatique» et se mêler suffisamment aux chants des cétacés. C'est d'abord un travail artistique de création musicale, mais qui possède également un contenu philosophique de la plus grande importance à l'heure actuelle.


Haut de page


Duo Inouï




Spectacle de Théâtre Musical, Duo Inoui est un tissage coloré de créations et d’œuvres de répertoire. Le répertoire pour hautbois se mélange à celui du Théâtre Musical ; la voix du hautbois, la parole, le geste et le théâtre s’entremêlent. Le trombone et l’électronique tissent une trame sonore en contrepoint où l’électronique joue de le rôle de clones déjantés du musicien.

L’œuvre Cardiophonie du célèbre compositeur Heinz Holliger y occupe une place centrale. On y retrouve les thèmes du souffle vital, des battements du cœur, de la folie, de la vie et de la mort. L’interprète est équipée d’un micro connecté à son cœur et utilise comme tempo sa propre pulsation cardiaque. Respirant littéralement à travers son instrument, l’interprète multiplie les prouesses respiratoires car sa pulsation s’accélère d’une façon délirante, l’auditeur est submergé par un univers sonore de souffle, de bruits et de battements de cœur. « Il s’agit d’une action autodestructrice, dans laquelle l’instrumentiste est pourchassé par son pouls jusqu’à s’en effondrer. Holliger traite le pouls comme une cellule rythmique fondamentale « … » tôt ou tard, toutes les actions de l’exécutant retombent sur les battements impitoyables du cœur. »(dissonance.ch)


Suite Inouïe

pour trombone basse, accessoires et électronique

Cette suite s'inspire, au niveau de la notation, du système que Vinko Globokar a utilisé dans Echanges ainsi que de la notation graphique utilisée par Morton Feldman, notamment.
Le trombone basse utilise une grande variété de sonorités en combinant les différents modes d'émissions avec différents types d'embouchures, de sourdines et d'accessoires.
Au niveau de l’électronique, le programme utilise une dizaine de boucles en même temps et spatialise ces boucles en quadriphonie avec les contraintes suivantes :
• Les programme modifie de manière significative le matériel enregistré et ne les répète pas à l'identique.
• La spatialisation varie la position des boucles de manière automatique.
• L'interface permet à l’exécutant de contrôler lui-même l’électronique avec un pédalier, tout en jouant du trombone.
• Le résultat est semblable à chaque exécution, sans être identique.

La Suite Inouïe reçoit toujours un très bon accueil du public et elle a été joué à de nombreuses reprises tant en Suisse qu'à l'étranger (France, USA). Le programme qui gère les boucles et la spatialisation a été écrit par Denis Beuret dans Max/MSP et est contrôlé au moyen d'un pédalier MIDI.

Haut de page

Trip

S'il est deux agitateurs culturels et inventeurs jurassiens qui devaient se rencontrer, c'est bien Laurent Steulet et Denis Beuret. L'un comme l'autre, ils sont animés d'une passion inextinguible pour la musique, l'innovation et la création depuis près de 30 ans ! Ensemble, ils forment Trip (ex Heidi's Trip), un duo électrisant qui mélange chanson française décalée et musique électronique qui groove. À l’aide de la table Kubus et du trombone basse augmenté, les deux experts en machines électroniques mettent en musique des textes sexys, humoristiques et subversifs.
 
Denis Beuret : trombone basse augmenté, électronique, textes, Laurent Steulet : table Kubus, électronique, chant.

Ils se sont trouvé presque par hasard, lors d'un concert d'Heidi's Trip au mythique Soleil de Saignelégier en 2011. Laurent, qui remplaçait au pied levé le monumental Andreas Scherrer, découvrit par la même occasion, les textes originaux de Denis et l'improvisation libre qui groove. Relevant avec panache le défi et enchanté par l'expérience, Laurent devint le chanteur attitré d'Heidi's Trip. Puis, au printemps 2013, l'idée a germé de faire se rencontrer le trombone basse augmenté de Denis et la Kubus de Laurent, deux inventions révolutionnaires qui permettent de faire dialoguer les musiciens avec le monde musical informatique de manière très intuitive, sans passer par une souris. La nouvelle formule d'Heidi's Trip est ainsi apparue, plus nerveuse et musclée, lors de la conjonction de plusieurs astres propitiatoires. Elle s’est développée dès l'automne 2013 et prendra son envol lors d'une résidence d'une semaine au studio de la Gnom à Courroux. Les textes complétés et étoffés par les deux compères restent dans la même ligne rédactionnelle, fuyant la mièvrerie et l'autosatisfaction ambiantes. Les deux concerts en création mondiale à la Gnom et au Pantographe de Moutier vont permettre à Heidi’s Trip de mijoter un répertoire original et novateur, taillé pour ravir, surprendre et faire bouger le public.
 
Laurent Steulet

Né à Rossemaison en 1970, chanteur, guitariste et inventeur de la table Kubus, Laurent Steulet a participé à de nombreux projets marquants : Mong, Songe d'une Nuit d'Été, les Jardins de la Vieille, la GNOM, L'Homme-Hareng Nu avec lequel il gagne notamment le prix FNAC 2005, la Médaille d'Or de la  Chanson  et le prix du public à Saignelégier en 2007. Il a donné nombreux concerts en francophonie avec ses différents groupes.
 






Biographie de Denis Beuret


Vidéos des concerts passés

Haut de page